Le monde du libre

Montréal-Python 49: Lunette Kaleidoscopique

Montréal Python -

Aux portes de l'automne on vous propose ce mois-ci de passer des données ouvertes, de Scipy et Django, en passant par Docker et finalement Go ! Tout un programme qui débutera par deux plus courtes présentation: Rory nous présentera son module du mois, pyp et Brice Salmon viendra présenter comment la startup E-180 utilise Python.

Si vous avez des annonces, des courtes présentations, n'hésitez pas !

Comme a l'habitude, la soirée se terminera chez nos amis du Bénélux, c'est votre chance de venir renconter la creme de la communauté Python a Montréal.

Voici les présentateurs et présentatrices de la soirée.

Présentations flash (5-10 minutes chaque)
  • Rory Geoghegan: Module of the month: pyp

  • Patrick Picher: Python et E-180 et Python - Les grands esprits se rencontrent

E-180 est une entreprise sociale montréalaise qui se spécialise dans la création d’outils web et mobile de jumelage, connectant des gens aux intérêts similaires intéressés à apprendre les uns des autres, en personne et un-à-un. Cette courte présentation a pour but de montrer ce que nous faisons ainsi que de balayer notre stack technologique utilisant, entre autres, le langage Python

Présentations principales
  • Guillaume Pratte: "Les efforts d'importation des données ouvertes de la Ville de Montréal"

La Ville de Montréal a récemment autorisé l'inclusion de ses données ouvertes dans OpenStreetMap. Ces données sont en différents formats géographiques: ShapeFile, KML, voire même des fichiers CSV. Cette présentation mettra l'emphase sur le procesus de conversion des données de la Ville en format approprié pour OpenStreetMap, en utilisant Python.

  • Eleyine Zarour: "Automating microscopy data analysis using Django and Scipy"

Eleyine will be demonstrating how she used Django coupled with Scipy to automate microscopy data analysis tasks during her undergraduate research project in biology.

  • Rory Geoghegan and Luis Rojas: How to get your python services running in docker

  • Alexandre Bourget: Golang for Pythonistas

Quand

Le lundi 20 Octobre à 18h30 (les portes ouvrent à 18h)

UQÀM, Pavillion PK

201, rue Président-Kennedy

Local PK-1140

Horaire
  • 18:00 Ouverture des portes
  • 18:30 Début des présentations
  • 19:30 Pause
  • 21:00 Bière et résautage au Bénélux
Comme à l'habitude, nous tenons à remercier nos commanditaires. Sans leur soutien, cette événement n'aurait pas lieu.
  • UQÀM
  • Bénélux
  • w.illi.am/
  • Outbox
  • Savoir-Faire Linux
  • Caravan
  • iWeb

échoFab sur les ondes de Canal Savoir !

Communautique -

Un regard sur l'avenir propose une série de vidéos qui analyse en profondeur les projets de recherche actuels à l'Université McGill. Trois émissions sont présentées en français : Montréal, le Quartier de l’innovation et Médecine personnalisée.

La clé FACIL, une façon de contribuer

Club Linux Atomic -

Nous avons reçu le communiqué suivant de FACIL : Le 20 septembre dernier, à l’occasion de la Journée internationale du logiciel libre, FACIL, pour l’appropriation collective de l’informatique libre (FACIL) lançait la campagne de sociofinancement de la clé FACIL. La clé FACIL est une clé USB de 16 Go capable de démarrer une sélection de […]

Interview d'Isabelle Attard le 1er octobre 2014

April -

Actualités de l'April du 7 septembre 2014

Informations


Mme la député Isabelle Attard est interviewée par Alexis Kauffmann le 1er octobre 2014 à l'Assemblée Nationale

  • Titre : Interview d'Isabelle Attard par Alexis Kauffmann le 1er octobre 2014
  • Intervenants : Isabelle Attard, Alexis Kauffmann
  • Réalisation : Lionel Allorge
  • Licences : Gnu FDL 1.3 ou ultérieure, CC-by-SA 2.0 ou ultérieure, Art Libre 1.3 ou ultérieure
  • Durée : 30 mn 3 s
  • Média : Interview_Isabelle_Attard_1er_octobre_2014.webm (243,8 Mo)
  • Logiciels utilisés : Kdenlive pour le montage vidéo et Inkscape pour le générique
Transcription

La transcription de la première partie est disponible sur la page Rencontre avec la députée Isabelle Attard.

November 2014 Meeting - Practical Approach for Testing

PHP Québec -

November's meeting will be held on November 6 in Pronexia's office. We will have a presentation on testing software.

RSVP Please

When: November 6, 18:30 for drinks (sponsored by Pronexia) and networking. 19:00 for the talk.
Where: Pronexia's office
1280 Bernard West, Suite 303
Outremont,
Quebec
H2V 1V9
Practical Approach for Testing your Software with PHPUnit

Mario Bittencourt

Testing your application should be part of the development cycle and not an after thought. Even though PHPUnit has been around for some time there are still a lot of developers that struggle with the concept and fail to adopt it. This presentation aims to close the gap by bringing some more advanced concepts, best practices and how you can start using it on your real-life projects. I will assume the audience is familiar with the subject. 3

Fabliaux moyenâgeux du GdT Transcriptions le 10 octobre 2014

April -

Oyez, oyez, gents Apriliens,
En ce glorieux soir, les preux transcripteurs de la table ronde stratifiée imitation pin de la salle de réunion de l'April, se sont réunis. Toutes les quêtes transcriptives ont été menées à leur terme au sein du local de Brocéliande. Chaque chevalier a saisi sa baguette de sorcier sablée pur beurre aux éclats de noisettes et chocolat au lait (miam)

La dame du Lac Véronique, la fée Marie-Odile et l'enchanteresse Bookynette ont aidé les sires Christian, Echarp et Juu dans leurs péripéties. Les ménestrels n'ont pas fini de chanter leurs exploits, 210 minutes de ballades (des gens heureux).

Des récits épiques de quête ont été publiés vous pouvez les retrouver sur le domaine de l'April :
- Interview de Jeanne Tadeusz à Nantes sur l'importance du Logiciel Libre (14 min 24)
- Accessibilité marché en expansion. Acteurs du Libre préparez-vous ! Conf. Armony Altinier - RMLL 2014 (31 min 30)
- L'homo-numericus peut-il se déconnecter? Émission « L'invité des matins » de Radio France Culture avec Bernard Stiegler (1h de transcription sur 2h30 d'émission)
- Comment fonctionne l'accessibilité des logiciels ? Conférence lors des RMLL2014 (37min)
- Développeurs déficients visuels: nos possibilités et difficultés - Conférence lors des RMLL2014 (35min)
- Actualités de l'Agenda du Libre du 3 août 2014 (9min 50)
- Extrait de l'émission « Spécial investigation » Le lobbying de Microsoft à l'école dévoilé ou Pourquoi le logiciel libre a tant de mal à se faire une place à l'école française ? (15 min)

Le banquet fut comme à son habitude mémorable. Même si le graal n'a pas été trouvé, les convives se sont régalés de la Clairette du Languedoc. Pas d'épée à retirer d'un rocher chocolaté (dommage !) mais plein de fruits, des pommes, des poires et des scoubidoubidou-ah...

Les esprits des absents, le chevalier BeucNoir, la petite reine rousse, BenJcelot et les dames Nanie et Corinne les ont accompagnés...

L'April présente dans l'émission « Service public » sur France Inter lundi 13 octobre 2014

April -

L'émission « Service public » de Guillaume Erner lundi 13 octobre 2014, entre 10h et 11h sur France Inter, sera consacrée à la thématique : « Un autre internet est-il possible ? Naviguer sans Google, Facebook, Microsoft et consorts ». L'April sera présente sur le plateau en la personne de Lionel Allorge, son président.

Les intervenants de l'émission sont :

L'émission a lieu en direct et comprend quelques appels d'auditeurs (en moyenne 3, 4 appels par émission).

GAMERella, les jeux pour et par elles

CultureLibre.ca - Olivier Charbonneau -

Il me fait plaisir de vous proposer quelques ateliers gratuits (mais en anglais) de création de jeux dans le cadre de GAMERella, une activité du centre de recherche TAG (Technoculture Art & Games) de l’Université Concordia (dont je suis membre).

GAMERella est une activité de création de jeux (Game Jam) qui aura lieu les 8 et 9 novembre prochain à l’Université Concordia ayant une approche féministe, sexuellement neutre ou altersexuelle. Le but est de créer un jeux fonctionnel en un weekend. Les ateliers sont l’occasion de s’approprier la culture du jeu.

Je vais tenter de participer à l’atelier sur le design de jeux le 28 octobre prochain… Et oui, dans mes moment de procrastination les plus intenses (j’ai une thèse à écrire quand même), je travaille sur quelques idées loufoques, dont un roman et un jeu vidéo (et ça, c’est encore sérieux!).

Invitation toute spéciale pour mesdames, mais aussi messieurs pour le bien de mesdames… Personnellement, je suis le père de deux jeunes filles et je dois avouer que ce thème m’est très important.

Donc, pour l’atelier, il est proposé d’utiliser le logiciel Stencyl (gratuit pour produire ses jeux sur le web mais payant si l’on veut avoir des versions pour le App store de Apple et Google Play) ainsi qu’un fichier contenant des images et autres items pour créer un jeu (attention, fichier volumineux de plus de 8 Mo).

Un gros merci à Pixelles, une organisation à but non-lucratif vouée à l’avancement des femmes dans le monde des jeux.

Prochaine rencontre du CLA : 13 novembre 2014

Club Linux Atomic -

La prochaine rencontre du Club Linux Atomic (CLA) se déroulera le jeudi 13 novembre 2014, de 18 à 21 heures à la Maison Notman, située au 51 rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Voici l’information et la programmation de cette rencontre. Programmation La programmation de cette rencontre sera communiquée ici aussitôt que connue. Entre temps, des […]

Participons à la journée de mobilisation européenne contre TTIP/TAFTA, CETA, TISA le 11 octobre 2014

April -

Une journée de mobilisation européenne contre les accords commerciaux TTIP/TAFTA, CETA, TISA est organisée samedi 11 octobre 2014. L'April encourage chacun à participer aux événements prévus.

Les organisateurs des événements ont de nombreuses raisons de s'opposer à ces accords commerciaux. L'April a résumé les problématiques posées en publiant une page de position dans laquelle sont développées les raisons de sa mobilisation contre TAFTA, mais également contre tous les accords commerciaux internationaux du même genre.

En 2012, les manifestations organisées contre ACTA avaient largement participé au rejet de ce traité. L'April invite chacun à être présent pour faire entendre notre voix et pour expliquer les motifs de notre opposition à ces accords.

Pour en savoir plus, consultez :

  • 1.

    La vidéo est disponible en html5 et peut également être récupérée par des outils comme youtube-dl.

Femmes de sciences en accès libre

CultureLibre.ca - Olivier Charbonneau -

L’Association Science et bien Commun annonce le lancement d’un livre proposant une série de portraits sur des femmes scientifiques. En plus d’être en vente en format ePub ou papier, la version HTML est en accès libre sous la licence Creative Commons Atribution !

Vraiment un cas intéressant d’une publication académique explorant le rôle de l’accès libre dans la diffusion du savoir.

Le futur Commissaire européen Andrus Ansip affiche son soutien au logiciel libre

April -

Paris, le 8 octobre 2014, communiqué de presse.

Lors de son audition par le Parlement européen, Andrus Ansip, commissaire européen désigné pour le marché unique numérique, a plusieurs fois exprimé son soutien au logiciel libre. L'April espère que c'est le signe de la mise en place d'une politique volontariste en faveur du logiciel libre.

Dans le cadre de la procédure de mise en place de la nouvelle Commission européenne, chaque commissaire européen désigné est auditionné par les commissions parlementaires responsables du portefeuille qui lui a été attribué et répond aux questions qui lui sont posées.

Lundi 6 octobre 2014, Andrus Ansip, le commissaire européen désigné pour le marché unique numérique, a clairement indiqué que la Commission européenne devait encourager l'usage du logiciel libre et il s'est engagé à soutenir le développement de l'usage du logiciel libre. Évoquant sa propre expérience, il a également expliqué que, lorsqu'il était Premier ministre de l'Estonie, il avait fait en sorte que tout logiciel financé par des fonds européens soit disponible pour tous1.

Une semaine après l'audition de Günther Oettinger qui avait refusé de répondre à la question posée par une eurodéputée sur le logiciel libre, l'audition d'Andrus Ansip a laissé une bien meilleure impression. Andrus Ansip a montré une connaissance du sujet dont il sera responsable.

« Nous nous réjouissons des propos du commissaire désigné Andrus Ansip concernant le logiciel libre. Nous espérons que cette bienveillance manifestée lors de son audition se traduira par des actes avec la mise en place d'une politique publique européenne qui favorisera dans tous les domaines le développement et l'utilisation des logiciels libres » a déclaré Frédéric Couchet, délégué général de l'April.

À propos de l'April

Pionnière du logiciel libre en France, l'April est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du Logiciel Libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions dans l'espace francophone. Elle veille aussi, à l'ère du numérique, à sensibiliser l'opinion sur les dangers d'une appropriation exclusive de l'information et du savoir par des intérêts privés.

L'association est constituée de plus de 4 000 membres utilisateurs et producteurs de logiciels libres.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le site Web à l'adresse suivante : http://www.april.org/, nous contacter par téléphone au +33 1 78 76 92 80 ou par notre formulaire de contact.

Contacts presse :

Frédéric Couchet, délégué général, fcouchet@april.org +33 6 60 68 89 31

Appels aux présentateurs pour MP-49: Lunette Kaleïdoscopique

Montréal Python -

Nous sommes fiers d'annoncer la prochaine édition de nos événements mensuels, Montréal-Pythn 49: Lunette Kaleïdoscopique, le 20 octobre prochain à l'UQAM.

Nous aimerions particulièrement avoir des nouveaux présentateurs. Si vous n'avez pas encore présenter à Montréal-Python dans le passé, vous pourriez commencer par une présentation éclaire de 5 ou 10 minutes, mais nous avons aussi de la place pour des présentations de 20 à 40 minutes.

Si vous avez une idée pour une présentation, envoyez nous un titre, la durée de votre présentation, et puis une courte description à mtlpyteam@googlegroups.com.

Dégooglisons Internet : notre (modeste) plan de libération du monde

Framablog -

un billet de l’association Framasoft

Voilà six mois que nous le concoctons activement… mais plusieurs années que cela nous travaille. Nous voyons, tout comme vous, nos internets évoluer. Les logiciels privatifs deviennent des services et des applications web qui captent notre attention et nos données, qui les centralisent pour mieux les exploiter. Le gratuit nous transforme en produits qui engraissent les géants de la Silicon Valley et attisent la convoitise des services d’espionnage…

Face à cela, la communauté du Libre évolue elle aussi, en développant des alternatives logicielles à installer, étudier, améliorer et diffuser. Framasoft s’est inscrit dans cette évolution dès le lancement de Framapad en s’efforçant de faire au mieux : rendre le libre facilement accessible à nos grand-pères, petites sœurs, voisins et collègues. Aujourd’hui, Framapad est notre projet le plus utilisé, avec quatre instances sur nos services et un financement participatif réussi. Framadate et Framindmap sont en plein boom et notre lecteur RSS Framanews tourne à pleine capacité…

La demande pour des alternatives libres est de plus en plus pressante, et il faut y répondre. Ça urge.

Google est un symbole (caution: may be evil)

L’année dernière, nous avons dégooglisé Framasoft. Comme monsieur et madame tout-le-monde, au fil des années, nous nous étions laissé séduire par la facilité immédiate des services proposés par la deuxième capitalisation boursière au monde. Nous avons montré qu’une structure aussi complexe que Framasoft peut se libérer de Gmail[1], Google Groups[2], Analytics[3], ainsi que d’Adsense et les services embarqués[4] ; et ce grâce à vos dons et participations bénévoles.

Mais cela ne suffit pas. Le géant de Mountain View est passé de simple moteur de recherche à un inventaire à la Prévert qui propose suite bureautique, stockage dans le cloud, magasin d’applications, livres, musiques et films, plusieurs OS (systèmes d’exploitation… mais encore des brevets sur les téléphones, l’électronique, la robotique et le vivant… Comme nous le disions lors d’une de nos frama-conférence aux dernières RMLL : « Google, c’est le nouveau Skynet ».

Or Google n’est qu’une lettre des GAFA (Google Apple Facebook Amazon) qui, avec Microsoft, Avaaz, Twitter (et tant d’autres…) ont réussi à nous rendre tellement dépendants de leurs services que nous finissons par travailler pour leur empire sans même nous en indigner.

Les libristes contre-attaquent (et Framasoft allume les LEDS)

On n’est pas les premiers (et merci !). On n’est pas les seuls (et heureusement !). Mais à Framasoft, on a décidé que ça suffisait. Alors on va faire ce que l’on sait faire le mieux : sensibiliser le grand public et lui proposer des services Libres, Éthiques, Décentralisés et Solidaires face à chaque application privatrice, centralisatrice, exploiteuse et enfermante qu’on pourra combattre. Ce « plan de libération du monde »[5] est intitulé : Dégooglisons Internet.

Nous allons améliorer nos services existants, tout en faisant perdurer nos projets-phares. Nous ouvrons officiellement aujourd’hui un pod Diaspora*, une Framasphère pour qui souhaite se libérer de Facebook sans tomber dans le business plan de Ello. Nous allons proposer un moteur de recherche, un service de raccourcissement d’URL, des catalogues d’ebooks libres, de l’hébergement d’images… Et cela c’est juste pour la fin de l’année ! Sur trois ans, nous comptons proposer toute une liste de services libres (stockage cloud, hébergement de fichiers, tube vidéo, listes de diffusion, micro-blogging et blogs), d’alternatives s’opposant comme autant de pieds de nez gaulois à l’envahisseur romain.

Pour réussir ce pari fou, nous avons une potion magique : vous.

Nous avons besoin de sous vous (mais de sous aussi ^^)

Actuellement, notre budget annuel représente 2,27 secondes du chiffre d’affaires annuel de Google. Rien qu’avec cela, on accomplit déjà beaucoup. Mais avec votre aide, nous pouvons aller plus loin. On le sait, la communauté libriste est constamment sollicitée par nos collègues, amis, et nous-même afin de réunir les fonds pour faire vivre leurs projets. Nous, on va vous demander de le défendre. Partagez autour de vous le site Dégooglisons Internet. Utilisez cet outil amusant et pédagogique pour accompagner votre entourage dans la prise de conscience des dangers du web privateur. Montrez-leur la liste des alternatives existantes, et de celles qui peuvent se créer si les geek-friendly viennent grossir nos rangs et nous soutenir par leur argent, leur temps, leur partage de compétences.

Des associations utilisent Framapad pour écrire leurs documents sans avoir à s’inscrire sur GoogleDocs. Des militants et syndicats ont compris que Framadate permet d’avoir un « Doodle » qui ne donne pas les dates de leurs réunions à la NSA ou la DGSE… Des écoles initient en toute sécurité leurs élèves au dessin assisté par informatique grâce à Framavectoriel. Ces projets existent grâce à des volontés bénévoles soutenues par une association qui leur donne les moyens d’éclore, de se développer et de perdurer.

Nous avons besoin d’argent et de volontés pour mettre notre plan en action, et chaque personne que vous convaincrez nous permettra d’avancer dans cette direction.

Framasoft engage son nom (engagez-vous, qu’ils disaient !).

Nous ne nous engageons pas à réussir, car cela dépend des volontés qui nous rejoindront et des moyens que vous nous donnerez. Mais nous nous engageons à faire de notre mieux dans cette direction, et à le faire en développant des services Libres, Éthiques, Décentralisés et Solidaires. Nous avons élaboré une charte à laquelle nous nous tiendrons, ainsi que toute personne qui souhaite nous apporter son savoir-faire. Nous espérons aussi que d’autres projets nous rejoindront dans cette dynamique de mise à disposition pour le plus grand nombre de tels services (et nous nous évertuerons à en parler).

Maintenant, tout dépend de vous, de ce que vous allez faire après avoir lu cet article. Et vous savez quoi ? — Nous sommes confiants !


Vos outils :

Pour expliquer comment et pourquoi le petit village libriste résiste à l’envahisseur.

Une page pour résumer l’ensemble des projets que nous proposons et voulons proposer, et des moyens qu’il nous faut pour y parvenir.

L’association vit principalement du don, afin d’offrir aux projets l’infrastructure logistique, technique et humaine dont ils ont besoin pour se développer.

Notre engagement pour l’éducation populaire au Libre dans une économie sociale et solidaire.

Tu sais faire des trucs ? Ça tombe bien, on a des trucs à faire !

Notes

[1]http://www.framablog.org/index.php/post/2014/02/05/Bye-bye-Gmail

[2]http://www.framablog.org/index.php/post/2014/03/03/bonjour-framalistes-bye-bye-google

[3]http://www.framablog.org/index.php/post/2014/04/03/bye-bye-google-analytics-bonjour-piwik

[4]http://www.framablog.org/index.php/post/2014/05/07/bye-bye-Google-episode-4-framasoft-enfin-sans-pub

[5] voui, ça nous amuse ^^

Framasphère : c'est gratuit, mais ce n'est pas toi le produit !

Framablog -

Ca y est. On y est.

Framasoft vient d’annoncer sa campagne « Dégooglisons Internet ».

Parce que les Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft et autres sont en train de prendre le contrôle d’Internet de manière insidieuse.
En vous proposant gratuitement des services (souvent d’excellente qualité) comme Google Docs, Skype, GMail ou Google Maps, ils deviennent des points de passage quasi-obligés de votre navigation.

Vous rappelez-vous d’une journée d’utilisation normale d’Internet ou vous ne seriez pas passés par Google, Youtube, Doodle, Skype ou Facebook ? Même si cela était le cas, êtes-vous certain(e) que vous n’avez pas surfé sur une page contenant une pub Adsense (régie publicitaire de Google) ? Affichant un bouton “J’aime” de Facebook ? Reprenant un « tweet » qui fait le buzz ? Êtes-vous certain d’avoir désactivé la géolocalisation de votre iPhone ?

Nous sommes devenus des produits pour ces entreprises qui, en collectant toujours plus d’informations sur nous, monnaient notre profil et notre vie privée.

Ce n’est pas le Web que nous voulons. Ce n’est pas la société que nous espérons.

Et si on taclait Facebook ?

Il y a quelques jours, nous faisions le point sur Diaspora*, un logiciel libre permettant de mettre en place son propre réseau social décentralisé.

Contrairement à Facebook, ou à Ello qui a fait beaucoup de bruit ces derniers jours, Diaspora* est :

  • Libre : vous avez accès au code source du logiciel. Et même si vous n’êtes pas capable de le lire, c’est important car cela signifie que ceux qui en ont les compétences (des informaticiens citoyens) peuvent le faire et vous assurer que le logiciel n’agit pas contre votre intérêt.
  • Décentralisé : Diaspora* est géré par une fondation. Il n’y a pas d’actionnaires. Pas d’intérêt à être rentable. Diaspora* n’est la propriété exclusive de personne. Et surtout il n’y a pas un seul site Diaspora*, mais des centaines d’installations du logiciel à travers la planète. Appelés des « pods » et gérés par des individus ou des communautés, ces derniers sont capables de discuter entre eux.
  • Collaboratif : dans Diaspora* contrairement à Ello, Twitter ou Facebook, ce n’est pas un individu ou une entreprise qui va décider pour vous comment se présente votre fil d’activité. Le code étant disponible et ouvert *vous* avez la parole. Plusieurs dizaines de contributeurs travaillent bénévolement sur le logiciel, et vous pouvez les rejoindre (même si vous n’êtes pas développeur, vous pouvez rédiger de la documentation, créer des icones, chasser les bugs, etc.).

Cependant, Diaspora* reste encore relativement complexe à installer.

Framasoft a donc décidé d’ouvrir, avec l’aide de l’équipe diaspora-fr.org, un nouveau pod Diaspora* francophone.

Bienvenue dans la Framasphère

Framasphère est le premier service mis en place dans le cadre de notre campagne « Dégooglisons Internet », mais bien d’autres sont en préparation : service de liste de diffusion, de pétitions, de visioconférence, d’hébergement de documents, etc.

Sur ce réseau social Libre, vous pouvez (tout comme Facebook ou Ello) échanger avec des amis ou des inconnus, sur les sujets qui vous intéressent.
Et comme Diaspora* est décentralisé, vous pouvez échanger depuis Framasphère avec des personnes ayant des comptes Diaspora* sur des pods hébergés à l’autre bout du monde. — Quid de contenus litigieux ? De messages postés par des entreprises ou des partis politiques ? De pornographie ?
— Comme tout espace autogéré, les règles seront affinées avec le temps, et surtout avec la communauté d’utilisateurs de Framasphère.

Cependant, l’énorme différence avec les réseaux sociaux privés existants, c’est que Framasoft s’engage - au travers d’une Charte et de Conditions Générales d’Utilisation - à vous respecter, vous et vos données.
Nous ne revendons pas vos données. Nous n’étudions pas votre comportement. Nous n’affichons pas de publicité.
Et si les règles collectives ne vous conviennent pas, vous pourrez toujours installer votre propre pod, avec vos propres règles.

Framasphère, c’est pour tes pairs.

Framasphère compte, avant même son lancement officiel, plus de 2 000 inscrits (dont quelques « people » d’Internet[1]). Nous espérons que vous nous rejoindrez rapidement et que vous participerez avec nous à en faire un réseau social bienveillant. Et plus encore, nous souhaitons vivement que ce réseau soit communément partagé bien au-delà de la sphère des enthousiastes convaincus : invitez votre collègue de boulot, votre voisine de palier, la boulangère, le gars qui tient sa page facebook mais qui n’en peut plus, le copain de votre cousine (nous avons décidé cette fois-ci de laisser Mme Michu - et sa famille - tranquilles).

Notre balle est dans votre camp, cet outil est à votre disposition. La dynamique (déjà joliment lancée) que la Framasphère suivra ne dépend plus que de vous.

Notes

[1] cf le sympathique article du non moins sympathique JCFrog http://jcfrog.com/blog/je-ne-comprends-pas-ello-framasphere-menchante-nopub-rs/ qui en donne une liste non-exhaustive.

Pages

Subscribe to FACIL agrégateur - Le monde du libre