Pacte du logiciel libre - Élections québécoises de 2018

Les citoyens et les citoyennes du Québec votaient dans 125 circonscriptions le 1er octobre 2018 afin d'élire les membres de l'Assemblée nationale du Québec. La campagne électotale, qui a officiellement débuté le 23 août 2018, a duré 39 jours.

Les militants et les militantes de l'informatique libre de partout au Québec étaient à l'oeuvre durant cette campagne afin de sensibiliser tous les candidats et toutes les candidates aux avantages d'utiliser les logiciels libres et de respecter les formats standards libres et ouverts dans l'administration publique et dans la livraison des services en ligne.

Le bilan des signatures reçues de la part des candidates et des candidats des différents partis politiques est le suivant :

  • 0 signature du Parti libéral du Québec (PLQ)
  • 0 signature de la Coalition Avenir Québec (CAQ)
  • 0 signature du Parti québécois (PQ)
  • 12 signatures de Québec solidaire (QS)
  • 3 signatures du Parti vert du Québec (PVQ)
  • 1 signature du Parti conservateur du Québec (PCQ)
  • 0 signature du Nouveau Parti démocratique du Québec (NPDQ)

Les élues signataires du Pacte du logiciel libre 2018 sont : Ruba Ghazal, députée de Mercier, et Christine Labrie, députée de Sherbrooke, toutes deux de Québec solidaire.

Questions aux partis sur les enjeux et les défis du numérique

Les logiciels libres et les formats libres et ouverts apportent des éléments de réponses essentiels aux enjeux et aux défis de la transition numérique. Au fait, qu'est-ce que les partis politiques du Québec ont à dire concernant nos libertés et nos droits fondamentaux dans la société numérique; la neutralité du réseau Internet ; le contrôle sur nos données ; l'accès à Internet à très-haute vitesse partout sur le territoire ; la démocratie ouverte ; le domaine public ; la lutte contre le fossé numérique ; les communs numériques; la science ouverte ; l'utilisation et le développement de logiciels libres par le secteur public ; la souveraineté numérique ; le «bordel informatique» des contrats publics en TI ? FACiL a voulu le savoir et c’est pourquoi, comme complément à notre campagne du Pacte du logiciel libre, nous leur avons posé des questions sur tous ces sujets.

Le bilan des réponses reçues des partis est le suivant :

  • 0 réponse sur 21 du Parti libéral du Québec (PLQ)
  • 0 réponse sur 21 de la Coalition Avenir Québec (CAQ)
  • 0 réponse sur 21 du Parti québécois (PQ)
  • 16 réponses sur 21 de Québec solidaire (QS)
  • 21 réponses sur 21 du Parti vert du Québec (PVQ)
  • 21 réponses sur 21 du Parti conservateur du Québec (PCQ)
  • 0 réponse sur 21 du Nouveau Parti démocratique du Québec (NPDQ)