LabCMO

LabCMO: Enquête sur les activités liées au logiciel libre au Québec

Vous êtes engagé-e activement dans le domaine du logiciel libre au Québec? Alors, cette invitation vous est destinée! Le Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO) réalise présentement une enquête dont l'étape actuelle vise à recenser le plus grand nombre possible d'initiatives, activités, projets et organismes liés au logiciel libre au Québec. Nous sollicitons donc 10 à 15 minutes de votre temps pour répondre à un questionnaire en ligne qui vise à connaître votre implication dans le cadre d'activités telles que :
  • la participation à un projet de développement de logiciel libre, à un groupe d'utilisateurs, à un organisme ou à une entreprise dont la mission est orientée vers le logiciel libre;
  • l'organisation de conférences, d'ateliers ou de formations en logiciel libre;
  • la coordination de projets impliquant une migration de systèmes informatiques vers des logiciels libres, au sein des institutions publiques, privées ou sans but lucratif;
  • les interventions médiatiques, politiques ou universitaires liées au logiciel libre;
  • tout autre engagement actif sur le thème du logiciel libre.
Vous pouvez répondre à ce questionnaire en ligne d'ici le 4 avril 2008. Veuillez noter que nous vous demanderons – optionnellement - de nous indiquer votre nom et votre courriel afin que nous puissions vous informer des suites de notre recherche. Soyez assuré-e que ces informations personnelles ne seront pas diffusées publiquement. Please feel free to fill this questionaire in English. Pour toute information supplémentaire concernant cette recherche, n'hésitez pas à nous contacter. Nous vous remercions à l'avance pour votre collaboration! Stéphane Couture, couture.stephane@uqam.ca Christina Haralanova, christina.haralanova@gmail.com Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO) http://cmo.uqam.ca
Indéfini
Thème: 

Table ronde sur le logiciel libre dans l'administration publique, vendredi 25 janvier 13h30 à 17h00

Une table ronde sur le logiciel libre dans l'administration publique aura lieu le vendredi 25 janvier prochain, de 13:30 à 17:00 au local SH-2800 (pavillon Sherbrooke) de l'UQAM. Les présentations et la discussion viseront à faire le point sur la problématique de l'utilisation du libre et sur la participation des organismes publics à son développement. L'événement aura lieu dans le cadre de la conférence Mcetech 2008 (www.mcetech.org). Les présentateurs seront (La liste est susceptible de changer légèrement):
  • Robert Bolduc, du CRIM, responsable du projet MILLE, développement d'un environnement libre pour le monde de l'éducation. (ou Maxime Pelletier de la commission scolaire de la rive-Nord, sur le même sujet)
  • Pierre-Martin Tardif, coordonnateur régional des ressources informationnelles pour le réseau de la santé et des services sociaux de la Montérégie.
  • Stéphane Couture, étudiant au doc en Communication, très impliqué dans le milieu du libre à Montréal, sur le projet Projecto Software Livre et l'administration publique brésilienne.
  • Benoit des Ligneris Ph. D., président de révolution Linux, sur les apports potentiels du libre à l'avenir.
  • Daniel Pascot, Directeur, Département des systèmes d'information organisationnels, Université Laval, sur la faisabilité de l'utilisation du libre dans l'administration gouvernementale au Québec.
L'entrée est gratuite! Robert Dupuis Professeur, Directeur adjoint aux services à la collectivité Département d'informatique Université du Québec à Montréal Tél.: 514-987-3000 po. 3479 Fax: 514-987-8477 Member, Board of Governors 2007-2009 IEEE-Computer Society Co-editor Guide to the Software Engineering Body of Knowledge www.swebok.org
Indéfini

UQÀM en grève: Atelier Logiciel Libre (AGEEI) / Atelier Technoféminismes et Logiciels Libres (LabCMO)

UPÀMLa présentation mensuelle de Facil/Linux-Québec de ce jeudi 15 novembre 2007 a été annulée. Cependant, nous vous invitons aux deux événements suivants organisés par divers groupes dans le cadre de l'Université Populaire à Montréal (UPÀM), pendant la grève étudiante de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM):
  • Christina Haralanova et Stéphane Couture du Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO) de l'UQÀM animeront un atelier intitulé "Techno-Féminismes et logiciels libres" ce jeudi 15 novembre 2007, de 10h à 11h30 à l'Utopik, salle de droite. Voir: http://upam.info/TechnoFéminismeEtLogicielLibre
L'informatique et les technologies de l'information et de la communication ont toujours suscité des réactions ambivalentes de la part des femmes et au sein du féminisme. D'une part, on remarque encore aujourd'hui une très faible présence des femmes dans les activités liées aux professions techniques. Cette faible présence des femmes est encore plus marquante au sein du mouvement du logiciel libre, qui propose pourtant de garantir à tous et toutes la possibilité de modifier, améliorer, partager et exécuter les logiciels pour quelque raison que ce soit. D'autre part, plusieurs coalitions au sein du mouvement des femmes s'appuient largement sur ces technologies pour accomplir leur mission. Certains groupes se proposent même d'investir le développement de l'informatique dans une perspective féministe. Nous présenterons différentes théories féministes concernant les technologies et proposerons notre propre analyse féministe du mouvement du logiciel libre. Cet atelier sera d'ordre participatif et laissera une grande place à la discussion.
  • L'Association générale des étudiants et étudiantes en informatique (AGEEI) de UQÀM animera un atelier intitulé "Le logiciel libre et les enjeux de société de l’informatique" ce jeudi 15 novembre 2007, de 16h30 à 18h30.
Introduction au Logiciel Libre: de ses fondations morales et idéologiques aux avantages tangibles pour l'entreprise et l'utilisateur. La présentation abordera les aspects financiers et légaux du logiciel libre et de son mouvement intellectuel, tout en proposant des manières pour tous de participer au phénomène.
Le lieux n'est pas confirmé, il faudrait voir sur les tableaux dans le corridor qui mène au métro de l'UQÀM. Voir: http://upam.info/Agenda/2007-11-15
Indéfini

Appel à participation: Cultures libres, innovations en réseau, 17-18 septembre 2007

Appel à participation - Colloque interdisciplinaire: « Cultures libres, innovations en réseau: le (logiciel) libre comme phénomène technique et social » 17 et 18 septembre 2007 - Université du Québec à Montréal Échéance pour les propositions: 1er juin 2007 Dans le cadre de l'édition 2007 de la Semaine québécoise de l'informatique libre, le Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO) et le Laboratoire de recherche en gestion du logiciel (LRGL) de l'UQÀM invitent les chercheurs et les praticiens à soumettre une proposition de communication sur le thème « cultures libres, innovations en réseau ». Cet événement fait suite au colloque « Le logiciel libre en tant que modèle d’innovation sociotechnique » tenu en mai 2006 à Montréal. Ce colloque avait réuni une vingtaine de chercheur(e)s de divers horizons disciplinaires autant que géographiques et avait permis aux participants d’élargir leur vision du phénomène. Nous pensons que les principaux thèmes proposés alors sont encore d’actualité, mais nous souhaitons cette année mettre l'accent sur l'expérience des praticiens de même que sur la présentation de recherches plus ancrées empiriquement. L'expression « logiciel libre » fait référence à la liberté pour tous d'exécuter, de copier, de distribuer, d'étudier, de modifier et d'améliorer le logiciel. Alors qu'en anglais, l'expression Free Software souffre d'une ambiguïté entre le sens « logiciel libre de droit » et « logiciel gratuit », l'expression Open source apparaît en 1998 pour appuyer notamment les avantages techniques et économiques du maintien du libre accès au code source. Par extension, on parle de contenu libre pour des documents dont le contenu est librement consultable et copiable, voire parfois modifiables par tout le monde, comme Wikipedia. Le libre constitue ainsi un phénomène technique et social. Sur le plan technique, le développement des logiciels libres se distingue des processus de développement plus « traditionnels » par le rôle de la communauté. Les utilisateurs sont conviés à participer au développement. Les principaux succès de ce paradigme sont bien documentés. Quelles leçons tirer pour des contextes de développement plus traditionnels? En particulier, comment cela pourrait-il s’appliquer aux petits projets? Et dans d’autres contextes comparables au libre en termes d’ouverture ? Sur le plan social, l'histoire du logiciel libre est associée à une volonté explicite de faire du logiciel un bien commun. Certains groupes militent ainsi pour l'utilisation de logiciels libres, à l’exclusion de tout produit commercial. Quelles processus sociaux, culturels et politiques sont à l'oeuvre dans les communautés de logiciel libre? Dans quelle mesure le projet du logiciel libre rencontre-t-il le projet politique et social de certains mouvements sociaux et groupes communautaires? Quels enjeux de politiques publiques sont soulevés par ces nouvelles initiatives? Quelles sont les conditions permettant l'appropriation du logiciel libre chez les usagers « non-techniciens »? Les propositions peuvent aborder les thèmes suivants, sans y être limitées :
  • Génie logiciel et aspects techniques. Pratiques et difficultés de développement du libre dans les petits projets. Intégration de pratiques du libre dans des équipes de développement traditionnelles. Sécurité dans le développement et l’utilisation du logiciel libre; aspects techniques de développement du logiciel libre pour les groupes associatifs.
  • Les communautés: études des processus de collaboration, études de cas de certaines communautés, la place des femmes dans les communautés de logiciel libre.
  • Usages et appropriations du logiciel libre au sein des collectivités locales; des groupes associatifs et communautaires; de l'administration publique; des entreprises. Diffusion du logiciel libre chez les usagers "non-technicien(e)s".
  • « Extensions » du domaine du libre: Contenu libre, art libre; infrastructures libres, modèles d'affaires plus ouverts, wikipedia, barcamps....
  • Logiciel libre et enjeux sociopolitiques : stratégies politiques et institutions fédératives du logiciel libre institutions et stratégies politiques (Free Software Foundation, Open Source Initiative, April, Facil). Politiques publiques et logiciel libre (la loi DADVSI, DRMs, lois sur la propriété intellectuelle).
Pour favoriser l'échange entre les chercheurs et les praticiens lors du colloque, les propositions pourront être soumises sous deux formats : le format « recherche » où les textes appuyant la communication (environ 10 pages) devront être transmis quelques jours avant l'événement et seront publiés sur le site du LabCMO; le format «pratique» qui permettra aux praticiens d'exposer leurs projets, sans obligation de rédiger un texte long. Les propositions de communication doivent être envoyées avant le 1 juin 2007 aux responsables du colloque (voir plus bas) et doivent inclure le titre ainsi qu'un résumé de la présentation (maximum 250 mots), de même que le nom, l'adresse de courriel du ou des auteurs(es) ainsi qu'une courte biographie déscriptive (environ 100 mots). Le texte complet des intervenants du format « recherche » devra être soumis avant le 1er septembre 2007. Les présentations seront de 20 minutes lors du colloque. Renseignements et soumission des propositions : steph@stephcouture.info, dupuis.robert@uqam.ca Pour plus d'informations sur la conférence, visitez ce lien: http://cmo.uqam.ca/colloquell_2007 Participez à la Semaine québécoise de l'informatique libre - pour un développement durable: http://2007.sqil.info
Indéfini

Femmes et logiciels libres, 24 juillet 2005, de 12h à 16h

Le dimanche 24 juillet 2005, Fernanda Weiden sera de passage à Montréal pour ouvrir une rencontre portant sur le thème «Femmes et logiciels libres». L'événement est organisé par le FACIL, pour l'appropriation collective de l'informatique libre, le réseau Koumbit, le Laboratoire de Communication Médiatisée par Ordinateur (LabCMO) et Communautique. La venue de Fernanda Weiden, activiste au sein de la communauté du Logiciel Libre au Brésil, depuis 1998, nous a inspiré le thème de cette conférence. Impliquée à l'organisation de la première rencontre femmes et logiciel libre au Brésil, en 2003, elle a depuis fondé « Projeto Software Livre-Mulheres », un projet ayant pour objectif de travailler auprès des organisations de femmes afin de débattre sur les besoins et la participation de celles-ci dans le domaine des technologies de l'information et des communications (TIC) et plus particulièrement du logiciel libre. Sa contribution s'inscrit dans un processus d'intégration sociale, dans le milieu de logiciel libre au Brésil. Sa participation auprès du projet Debian (distribution GNU/Linux) et à la « Free Software Foundation Latin America » ouvrira la rencontre sur son expérience en Amérique Latine. Cet événement est d'ailleurs la première étape d'un objectif à moyen terme de créer un collectif « Femmes et logiciel libre » à Montréal. Il sera l'occasion de mettre en contact les personnes du Québec intéressées à participer à sa création. Durant la présentation, les participantes et les participants pourrons donc cerner les enjeux du libre au travers de ces thèmes: les femmes et le développement de logiciels libres, les femmes et l'accès à la formation des TIC, l'intégration sociale et numérique, les usages participatifs (réseaux citoyens et solidarité) et modèles d'appropriation du libre, les préoccupations de l'environnement social et paradigmes de développement local. La présentation sera suivie d'une Table ronde où nos invitées investies dans différents domaines (développement, éducation, TI au Québec) nous feront part de leur expérience. Aussi se tiendra une discussion et une présentation de livres et documents sur le libre. La journée «Femmes et logiciels libres» se tiendra le dimanche 24 juillet 2005, de 12h à 16h. La rencontre sera au Café Utopik, 552 rue Sainte-Catherine est près du métro Berri-UQAM. Pour plus d'information, veuillez visiter le site de l'événement Femmes et informatique libre. Cet événement sera également l'occasion de discuter des ateliers et présentations pour la SQIL, Semaine Québécoise de l'Informatique Libre qui se tiendra du 12 au 20 novembre 2005: Lia Talbot: 514-948-6644 #227- lia@communautique.qc.ca; Valérie Dagrain: 450-646-7522 - vdagrain@free.fr
Taxonomy upgrade extras: 

Journée Copyright 2005

Dimanche, 3 juillet 2005, Université du Québec à Montréal

320, rue Sainte-Catherine est, local DSR 510

FACIL, pour l'appropriation collective de l'informatique libre, le réseau Koumbit ainsi que le Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO) vous invitent à la journée « Copyright 2005, le droit d'auteur et vous » Copyright 2005, le droit d'auteur et vous, le dimanche 3 juillet 2005 afin de discuter des enjeux liés aux réformes du droit d'auteur. M. Richard Stallman, président de la Free Software Foundation sera présent pour l'occasion.

La facilité de reproduction permise par les technologies numériques entraîne la nécessité d'importantes réformes aux modèles de protection du droit d'auteur, initialement développés dans un contexte de production papier. Alors que d'importants groupes cherchent par des techniques et des moyens légaux à réduire artificiellement ces nouvelles possibilités de reproduction, d'autres groupes, comme le mouvement du Logiciel libre et le mouvement Culture libre proposent plutôt d'axer la production culturelle et l'innovation sur une plus grande possibilité de reproduction.

La journée Copyright 2005 permettra aux participants de mieux comprendre ces enjeux et de connaître les acteurs impliqués dans ces initiatives de libre reproduction de l'information. En plus d'une douzaine d'organisations qui tiendront des kiosques sur place, les conférenciers suivants seront présents: Richard Stallman (Free Software Foundation), Russell McOrmond (Flora), Marcus Bornfreund (Creative Commons Canada), Daniel Pascot (responsable d'un projet de recherche sur les logiciels libres pour le Conseil du Trésor du Québec), Cyrille Béraud (Savoir-faire Linux) ainsi que Robin Millette (FACIL).

Cette activité contribuera à élargir le débat entourant le projet de loi C-60, présenté le 20 juin dernier par le parlement canadien. Ce projet de loi propose une réforme en profondeur de la loi sur le droit d'auteur qui vise à mettre en oeuvre les dispositions des traités de 1996 de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Près de deux mille personnes se sont déjà opposées à cette loi en signant une pétition demandant au parlement canadien de reconnaître non seulement l'intérêt des créateurs et des éditeurs, mais également celui du public.

Cet événement sera également l'occasion d'annoncer la seconde Semaine québécoise de l'informatique libre qui se tiendra du 12 au 20 novembre 2005. Les médias sont conviés à 18h à une conférence de presse présentée par le comité organisateur de la Semaine québécoise de l'informatique libre (SQIL).

La journée Culture Libre se tiendra le dimanche 3 juillet de 13h à 22h, au local DSR 510 de l'Université du Québec à Montréal (métro Berri-UQAM) débutera à 13h par l'ouverture des kiosques. La présentation de Richard Stallman débutera à 18h30. Le panel débutera à 20h pour se terminer vers 22h avec les questions du public.

Pour plus d'information, veuillez visiter le site de l'événement au http://copyright2005.koumbit.org/ ou communiquez avec Robin Millette au 514-521-3942. Pour en savoir plus sur la Semaine québécoise de l'informatique libre, visitez http://sqil.info/.

Une présentation de http://facil.qc.ca/ - http://koumbit.org/ - http://cmo.uqam.ca/

Indéfini