Gouvernement: achats de logiciels sans appels d'offre

Communauté européenne, Québec, même combat

ComputerWeekly.com sous la plume de Mark Ballard nous apprend que la Communauté européenne se procure des logiciels sans appels d'offre en favorisant systématiquement une seule compagnie, Microsoft.

Ceci ne vous rappelle rien? On a l'impression à lire l'article de se trouver au Québec.

L'article traduit en français par Framablog

Sommes-nous vraiment en 2011? La RQAP ne le sait sûrement pas!

On dit souvent que la main gauche ignore ce que fait la main droite.  C'est sûrement le cas au gouvernement du Québec.  D'un côté on prétend donner une place prépondérante aux logiciels libres et de l'autre certains sites WEB du même gouvernement vivent dans un autre monde, un monde où il n'y a qu'un système d'opération et un seul navigateur.

Pour générer cet écran, cliquez ici.

type: 

Nouveau litige autour des logiciels libres - Le Soleil

Pierre Asselin écrit:

Malgré un jugement de la Cour supérieure qui ouvrait la porte au logiciel libre, le Centre des services partagés du Québec (CSPQ) vient d'adopter des normes qui accordent pratiquement l'exclusivité aux solutions Microsoft. [...]

Selon Daniel Pascot, directeur du département des systèmes d'information organisationnels, à l'Université Laval, et spécialiste du logiciel libre, le CSPQ «verrouille les choix pour l'avenir. À première vue, ça ressemble fort à une stratégie de contournement du jugement».

Après les péquistes et le gouvernement Charest, les néo-démocrates sont en faveur des logiciels libres

Le logiciel libre semble avoir trouvé l'oreille des grands partis politiques.  Les Verts les préconisent depuis longtemps, les péquistes viennent de se déclarer publiquement en faveur, le gouvernement libéral s'apprète à faire des annonces à ce sujet et voilà que le parti fédéral néo-démocrate fait pression en faveur du « code source ouvert ».

Restons vigilants, en politique nous savons qu'une promesse n'est souvent... qu'une promesse.

 

Québec prêt à ouvrir une porte au logiciel libre

C'est sous ce titre que le journaliste Pierre Asselin du journal Le Solei de Québec rapportait les paroles de l'attachée de presse de la présidente du Conseil du trésor, madame Michelle Courchesne.  Madame Isabelle Mercille, affirmait que «la ministre est sensible à l'évolution de cette industrie-là. Une section sera dédiée spécifiquement au logiciel libre dans la politique-cadre sur la gouvernance et les ressources informationnelles que Mme Courchesne doit déposer à l'automne»

Rue Frontenac - La STM ouvre la porte au logiciel libre

«Je pense que l’achat de licences avait été présenté au conseil d’administration de la STM comme une affaire de routine. Et le fait que ce soit le CA qui ait été forcé de prendre une décision stratégique pour l’achat de matériel informatique est un élément positif. Ça va mener la direction à repenser la façon dont elle exploite son système d’information», croit Daniel Pascot.

http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/92-transport/27352-stm-microsoft-appel

 

Rue Frontenac - La STM ouvre la porte au logiciel libre

«Je pense que l’achat de licences avait été présenté au conseil d’administration de la STM comme une affaire de routine. Et le fait que ce soit le CA qui ait été forcé de prendre une décision stratégique pour l’achat de matériel informatique est un élément positif. Ça va mener la direction à repenser la façon dont elle exploite son système d’information», croit Daniel Pascot.

http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/92-transport/27352-stm-microsoft-appel